(9 novembre 2007)


Dani - Laissez-Moi Rire
  

Quarante ans de montagnes russes, on pourrait peut-être commencer comme ça. Car Dani porte superbement la marque de ses excès dans le rauque de sa voix, et en regardant rapidement dans le rétroviseur, on comprend facilement pourquoi. On ne va pas lui refaire le portrait, mais un tube précoce sur les cendres du yé-yé, les marches de l’Alcazar, Gainsbourg et l’Eurovision, La Nuit Américaine de Truffaut, son club L’Aventure, une descente aux enfers, un magasin de fleurs, un come-back discret (N Comme Never Again avec Jean-Jacques Burnel des Stranglers), puis le succès incroyable de Comme Un Boomerang en duo avec Daho… La boucle fut bouclée alors que personne ne l’attendait plus. Si ces pierres blanches-là sont des traces incandescentes qui ont magnifié son visage et sa voix, celle a qui on ne la fait plus décrète désormais Laissez-Moi Rire. Avec Tout Dépend Du Contexte en 2003, elle avait confirmé sa renaissance discographique aux côtés de Daho, toujours, mais aussi Gonzales, Miossec, Daniel Darc, Chamfort ou Philippe Poirier. Histoire de tourner encore la page, Dani s’entoure d’autres têtes pour ce nouvel album à trois vitesses : entre les compositions un peu convenues de Jacques Duvall et François Bernheim (dont on retiendra cependant Je Voudrais Que) et deux chansons de Cali (sic) plutôt pas trop mal troussées, ce sont les participations d’Emmanuel Tugny et Jean-Philippe Verdin (Readymade FC) que l’on retiendra prioritairement. Du minimal et sexy Wild Thing à Côté Cour et Une Balle, la simplicité fait mouche : les guitares et la rythmique discrète sont de parfaits écrins à l’or noir de la voix de Dani.

THOMAS SCHWOERER.



(28 février 2006)

Laissez-moi rire

AZ - Universal                                                                     

Depuis le Boomerang lancé en 2001, les retours gagnants ne cessent d’honorer la diva des seventies françaises. Sur ce sixième album en plus de trente ans, on l’entend dévoiler, avec ce légendaire grain éraillé, une rogne malicieuse et ironique (Il s’passe jamais rien), parfois mélancolique, envers un présent constamment restreint (Le Geste, écrit par Cali). […]

Depuis le Boomerang lancé en 2001, les retours gagnants ne cessent d’honorer la diva des seventies françaises. Sur ce sixième album en plus de trente ans, on l’entend dévoiler, avec ce légendaire grain éraillé, une rogne malicieuse et ironique (Il s’passe jamais rien), parfois mélancolique, envers un présent constamment restreint (Le Geste, écrit par Cali). Tout ça n’est qu’un énorme gag/Qu’on se retrouve au creux d’la vague/Ou au sommet, quelle blague !? Dani rit donc ? jaune ? de cette gloire en trompe-l’œil qui l’a jadis dupée, ironise sur les amours et années d’errance de son personnage d’icône déchue.

Mais plus qu’un tortueux compte rendu d’états d’âme, Laissez-moi rire étonne par son autodérision et son refus de convoquer la nostalgie. Porté par des textes taillés sur mesure, cet élégant répertoire pop, rock et variété se joue ainsi très loin de l’optimisme forcené des années 60/70. Seuls quelques guitares à l’ancienne et des claviers analogiques (Jean-Philippe Verdin, alias Readymade FC, est dans l’ombre) regardent dans le rétroviseur : Dani, elle, ne tourne pas la tête.

Anne-Cécile Lourenço.


Dani "Laissez-moi Rire" : belle composition pour son sixième opus !

Dani "Laissez-moi Rire" : belle composition pour son sixième opus !


Annoncé en exclusivité le 14 septembre dernier sur Musique-radio.com, initialement prévu pour le 31 octobre dernier, « Laissez-moi Rire », le sixième album de la chanteuse française Dani, de son véritable nom Danielle Graule, paraîtra le 14 novembre prochain sur AZ. Le premier extrait tiré de ce nouvel opus, lequel est doté de onze superbes nouvelles chansons, porte le même nom, « Laissez-moi Rire ». Tour à tour mannequin en vogue, interprète de Serge Gainsbourg, Frédéric Botton, Alain Souchon, Jacques Lanzmann, ou d'Etienne Daho, actrice chez François Truffaut, Claude Chabrol, Roger Vadim, ou Jacques Doillon.

Mais aussi meneuse de revue à « l'Alcazar », nouvelle « Mistinguett », Reine de la nuit parisienne, ou encore rosiériste, Dani est avant tout célèbre pour « être Dani ». Son dernier album en date, baptisé « Tout Dépend Du Contexte », remonte à mars 2004. Dani, vedette des années 60 et 70, tombée dans l'oubli et devenue rosiériste, avait totalement été redécouverte grâce à un duo avec Etienne Daho (et inédit de Serge Gainsbourg), « Comme Un Boomerang ». Avec « Tout Dépend Du Contexte », Dani était revenue dans l'univers de la chanson rock par la grande porte.

Pour la réalisation des treize titres de son cinquième album, Dani s'était entourée de Pierre Grillet (« Madame Rêve »), Christophe Miossec, Daniel Darc, Alain Chamfort, ou encore de Philippe Poirier (Kat Onoma). « Tout Dépend Du Contexte » s'était affirmé rock et tendre à la fois, notamment sur la très belle chanson « Tout Est A Vous ». Idée sympathique et saugrenue, Dani avait terminé par un « Générique », remerciement adressé à tous ses camarades de jeu. Et puis, à noter également un exercice de style pour Karl Lagerfeld, qui avait signé la pochette.

Presse musique - Laissez-moi rire